En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.

Quel statut de résident choisir lors de l’expatriation en Andorre

Vous souhaitez vous installer dans la Principauté, il existe deux principaux statuts de résident en Andorre pour y travailler ou pas.

Résident en Andorre, avec ou sans permis de travail

Il existe deux possibilités de devenir résident en Andorre.
A titre d’exemple, les deux principaux régimes expliqués ci-dessous démontrent la souplesse de l’administration Andorrane pour faciliter l’installation au sein de la Principauté. Toute fis il existe d’autres régimes, présentant chacun des caractérsitiques différentes.

Pour résider en Andorre, divers statuts sont possibles

Ces conditions permettent ensuite d’obtenir l’un des différents types de permis :

  • Le permis A : résidence et travail,
  • Le permis B  : résidence pour des raisons de regroupement familial,
  • Le permis C  : travail frontalier,
  • Le permis D  : résidence sans travail,
  • Le permis E  : autorisation de résidence pour études, formations, entraînements sportifs, recherche,
  • Le permis G  : autorisation de résidence temporaire,
  • Le permis H  : autorisation de résidence pour des travaux de courte durée,
  • Le permis I  : pemis de travail sans résidence,
  • Le permis J  : résidence et travail en tat qu’auto entrepreneur.

La résidence « avec permis de travail »

Cette autre formule de résident en Andorre, anciennement « résidence active » permet de travailler, créer une entreprise en Andorre.

Les modalités d’obtention

Pour accéder à ce statut de résident permettant de travailler en Andorre, les conditions sont les suivantes :

  • Disposer d’un contrat de travail dans une société Andorrane.
  • Être âgé de 18 ans au minimum.
  • Disposer d’un casier judiciaire vierge.
  • Se soumettre à un examen médical.
  • S’engager à séjourner un minimum de 183 jours effectifs en Principauté d’Andorre, ou du moins hors du pays d’origine dans le cas de la France.
  • Installer son foyer fiscal en Andorre.
  • Disposer, en Andorre, du centre de ses intérêts économiques.

La résidence « sans permis de travail »

Anciennement dénommée « résidence passive » ce statut de résident en Andorre permet de s’y installer sans pour autant avoir une activité professionnelle sur le territoire.

Les modalités d’obtention

Les conditions requises pour acquérir ce statut sont les suivantes :

  • Mobiliser un capital de 350 000 euros qui peut être consacré à un investissement sous la forme d’un dépôt bancaire, d’un achat immobilier, ou d’un investissement au sein d’une société Andorrane.
  • Ajouter une caution de 50 000 euros qui pourra être restituée en cas de départ de la Principauté.
  • Déposer une caution complémentaire de 10.000 euros pour chaque membre de la famille.
  • Être âgé de 18 ans au minimum.
  • Disposer d’un casier judiciaire vierge.
  • Se soumettre à un examen médical.
  • Être couvert socialement et médicalement.
  • Démontrer son indépendance financière, avec un niveau de ressources minimum au moins supérieur à 4 fois le « smic local ».
  • Disposer d’une adresse officielle.
  • S’engager à séjourner un minimum de 90 jours effectifs en Principauté d’Andorre.

Publicités