fr
Actualités en Andorre Contact meteo

Vous êtes ici » Accueil » La Principauté d’Andorre » Actualités du pays » La Vallée du Madriu-Perafita-Claror, plus qu’une randonnée en Andorre, un « (...)

La Vallée du Madriu-Perafita-Claror, plus qu’une randonnée en Andorre, un « must do » culturel !

Vous aimez la randonnée, les Pyrénées andorranes et la culture ? Vous allez adorer la célèbre vallée du Madriu en Andorre ! Terre de randonnée mêlant découverte de la nature et de la culture en Andorre, la vallée du Madriu constitue un fantastique espace naturel. Elle continue de séduire habitants de la Principauté et visiteurs de tous horizons et témoigne du riche passé du pays, un héritage que les autorités entendent bien préserver.
Une randonnée culturelle unique en Andorre !

Une randonnée culturelle unique en Andorre !

Rapide présentation de la vallée du Madriu

Un site classé au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco

Vous avez décidé de préparer une randonnée enrichissante dans la Principauté d’Andorre ? Très bonne idée, surtout si vous avez porté votre choix sur la vallée du Madriu-Perafita-Claror !
Classée au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco, la vallée du Madriu-Perafita-Claror, généralement appelée vallée du Madriu, est située au cœur de la chaîne pyrénéenne, au sud-est de la Principauté d’Andorre.
Sa partie supérieure est très exposée. Elle offre un paysage glaciaire (témoignant du changement climatique) composé de falaises escarpées et vertigineuses, de glaciers mêlés à la roche, d’alpages et de somptueux lacs.
Plus en aval, la vallée du Madriu se rétrécit jusqu’à une courte gorge au milieu de laquelle coule une rivière. Les bois remplacent petit à petit la roche. Signalons que la vallée secondaire nommée Perafita-Claror rejoint celle du Madriu depuis le sud-ouest.
La vallée du Madriu abrite une très grande variété d’espèces animales dans des paysages à couper le souffle. Vous pourrez par exemple y découvrir des isards, mouflons, renards, marmottes, martres et autres écureuils !
Le mélange idéal entre randonnée et découverte de la culture andorrane
La vallée du Madriu présente un microcosme riche et varié qui témoigne de l’ingéniosité des habitants de la Principauté à exploiter les ressources du pays depuis plus d’un millénaire.
Elle est dotée d’un système séculaire de gestion communale des terres partagé par 4 des 7 paroisses de l’Andorre à l’origine du succès des échanges sociaux et du bon fonctionnement des relations économiques.
On y dénote la prégnance toujours très importante du pastoralisme et d’une forte culture montagnarde andorrane. Une randonnée dans cette vallée préservée de l’Andorre est l’occasion de découvrir ainsi des habitations d’estive, des cabanes d’été pour les bergers, des centres agricoles de moyenne et haute montagne.

Géographie et idée de circuit

La vallée du Madriu couvre une superficie de 4 247 ha, soit un peu plus de 9% du territoire de l’Andorre. Elle est délimitée par un périmètre protecteur s’étendant pour sa part sur une aire de 4 092 ha. Permettant de préserver cet écrin unique au monde, cette zone-tampon finalisée en 2006 se prolonge jusqu’à la frontière entre l’Andorre et l’Espagne.
Il est important de signaler que le site ne dispose d’aucune route mais repose sur un système de voies de communication comprenant une multitude de sentiers, dont certains sont pavés. Ceux-ci témoignent d’une activité sidérurgique (fonderie) connue sous l’appellation de « forge à la catalane ».
Cet espace naturel et culturel unique propice à l’accomplissement de superbes randonnées en Andorre est accessible depuis plusieurs endroits.
L’itinéraire démarrant depuis la paroisse d’Escaldes-Engordany, à peu près au niveau du croisement des routes de la Comella/la Plana et d’Engolasters, vous fera pénétrer dans la vallée du Madriu par un très joli chemin de pierres. Vous atteindrez rapidement les bordes (petites cabanes au toit de pierres voûté) d’Entremesaigües, puis laisserez sur votre droite la vallée de Perafita avant de rejoindre en direction de Fontverd un nouvel ensemble de bordes (Ramio). Si vous songez à prolonger cette randonnée culturelle typique de l’Andorre et de la vallée du Madriu, sachez que cette dernière accueille 5 refuges de haute montagne dans lesquels vous pourrez passer la nuit.

Depuis Andorre La Vieille

La route de la Comella (CS 101) est le principal accès depuis Andorra la Vella, à environ 4 km en suivant la route de la Comella, où vous attendent une aire de pique-nique, une auberge ainsi qu’un parking. C’est ici que démarre le chemin qui monte jusqu’au Prat Primer par le Riguer, d’où l’on accède à la vallée. Deux chemins conduisent à Claror, l’entrée de la vallée du Madriu-Perafita-Claror :
• le Coll Pa (chemin de gauche),
• le col de la Collada de Prat Primer (en filant tout droit).

Moins directe, depuis le même point de départ que l’itinéraire précédent, la piste forestière est un autre moyen de s’y rendre, en continuant par le chemin dit de Palomera, puis celui du Planell de Ras. En direction du col de la Collada de la Caülla, emprunter le chemin de Maians et suivre le celui de Certeressos jusqu’au refuge de Prat Primer.

Conseils aux randonneurs en ballade dans la vallée du Madriu

• L’accès des véhicules motorisés est interdite.
• Évitez de quitter les sentiers balisés pour éviter d’endommager les écosystèmes de la région.
• Respectez la partie du terrain est une propriété privée vallée
• Le camping gratuit n’est pas autorisé. Il existe certaines possibilités du coucher au lever du soleil, avec la permission de la commune concernée.
• Pour des raisons de sécurité, le feu est strictement interdit en dehors des zones de loisirs équipées de barbecues.
• Entre Septembre et Février, période de chasse en Andorre, portez des couleurs vives et ne vous éloignez pas les sentiers balisés.

L’Office de Tourisme d’Encamp

Plaça Santa Anna s/n
(+376) 890 881
oficinaturisme@e-e.ad
http://www.e-e.ad

Tout savoir (ou presque) sur la vallée du Madriu

Une terre chargée d’Histoire

L’occupation humaine de la vallée du Madriu représente le parfait témoignage de l’adéquation de l’homme à un milieu naturel assez hostile en raison du relief et du climat qui le caractérisent. Au fil des siècles, les habitants qui y ont élu domicile ont su construire un précieux équilibre entre cette terre et leurs aspirations, entre les ressources qu’elle offre et leurs besoins.
La vallée du Madriu représente à ce titre une part importante de la culture andorrane, au niveau de l’architecture et de la façon dont les abris ont été construits, par exemple : nous avons déjà parlé des ensembles de bordes que vous pourrez admirer au départ d’Engolasters. Citons également les nombreuses habitations de bergers typiques de la vallée, les ruines des orris qui renfermaient autrefois des étables et fromageries, les maisons accolées à des granges où étaient mis à l’abri le grain et le foin destinés à nourrir les animaux, etc.
Lors d’une randonnée dans la vallée du Madriu en Andorre, le visiteur retire une image symptomatique et forcément représentative de la façon dont les habitants de la Principauté sont parvenus à définir un environnement vivant durable, un cadre de vie harmonieux dans un environnement de montagne difficile mais tellement beau ! Il n’est pas inutile de rappeler que les valeurs naturelles et culturelles de l’Andorre se conjuguent au passé certes, mais également encore au présent ! Le tout dans la parfaite symbiose de caractéristiques physiques précises et d’expériences humaines riches et variées.

Randonnée… et découverte de la culture de l’Andorre !

A l’image de la Principauté, un site au caractère authentique

Authenticité est probablement le mot qui définit le mieux la vallée du Madriu. Comme dans l’ensemble du pays, le respect pour l’environnement y relève quasiment du sacré ; la nature y revêt en tout cas un caractère emblématique prononcé.
Les multiples randonnées nature et culture possibles dans cette région privilégiée de l’Andorre imprègnent le visiteur de la connaissance de ces valeurs et des qualités qui en émanent.
Il faut reconnaître que sa situation géographique se prête particulièrement bien à ce qu’il convient d’assimiler à une réelle conception du monde, du moins celle d’un milieu au sein duquel l’homme évolue sans laisser la moindre empreinte de son passage.
L’éloignement des zones urbaines et l’absence de voies routières modernes participent à la survie d’un territoire authentique. Les quelques éléments mobiliers ou immobiliers nouveaux qui y sont tolérés sont conçus en regard de leur caractère écologique : matériaux de construction « propres », cabanes mobiles et réversibles, etc. Les autorités andorranes accordent d’ailleurs une réelle importance à la conservation de cette formidable richesse.

Un élément du patrimoine préservé

En matière de préservation et de gestion de l’environnement, la vallée du Madriu est protégée par la Loi 9/2003 du patrimoine culturel d’Andorre.
Appliqué depuis 2011, un Plan de Gestion de la vallée du Madriu prévoit ainsi la sauvegarde du « paysage culturel, de la biodiversité, de la faune et de la flore. » Il a été adopté en accord avec les enjeux de préservation fixés par d’éminents spécialistes, scientifiques et historiens.
L’un de ses objectifs vise à réguler de manière précise les projets acceptés et à établir dans la plus grande transparence une logique le développement durable. Une place importante est par ailleurs accordée au maintien des activités traditionnelles telles l’agriculture, qui fait l’objet depuis quelque temps d’un programme de revitalisation.

Les randonneurs qui aiment l’Andorre n’ont donc pas à s’inquiéter de voir leur endroit préféré subir des transformations néfastes comme c’est parfois le cas dans d’autres régions montagneuses ! Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site de la vallée du Madriu.

Nos meilleures offres

Suivez nous sur Instagram @rendezvousenandorre