fr
Actualités en Andorre Contact meteo

Vous êtes ici » Accueil » La Principauté d’Andorre » Histoire, politique et économie » Tourisme en Andorre

Le tourisme en Andorre : secteur économique prospère

Le tourisme en Andorre est aujourd’hui la principale source de revenus du pays. Pivot de l’économie, il représente 80% du PNB de la Principauté. Ignorée aux yeux du monde jusqu’au début du 20e siècle, Andorre est devenue une grande nation touristique et accueille chaque année près de 8 millions de visiteurs qui profitent de son cadre naturel exceptionnel.

La situation économique générale de la Principauté

La principauté d’Andorre est considérée comme un pays prospère, le PIB par habitant se situant aux environs de 43 780 euros. Les activités du commerce, des services et du tourisme, occupent les 2/3 de la population andorrane active.

En Andorre le tourisme prédomine l’économie de service

La structure économique andorrane est caractérisée par la prédominance des activités de service.
Ainsi, le secteur du commerce, principale activité occupant 23% des actifs, profite de l’écart entre la fiscalité locale très réduite et celle des pays voisins.

Les produits détaxés comme l’alcool, le tabac, les carburants, les parfums et les produits de luxe attirent chaque année de nombreux touristes en Andorre.

Shopping en Andorre

Les partenaires économiques

Les états membres de l´Union européenne sont les principaux partenaires commerciaux de l’Andorre.

Un pays fiscalement tourné vers l’europe

Sur le plan fiscal, le pays collabore à l’échange de renseignements avec de nombreuses institutions chargées de la régulation des flux financiers. La principauté d’Andorre continue de promouvoir de nombreux accords de partenariats et a ainsi signé, le 5 novembre 2013, une convention multilatérale de l’OCDE portant sur l’assistance dans la lutte contre la fraude fiscale internationale.

Des investissements étrangers croissants

Les autorités andorranes ont par ailleurs décidé d’ouvrir sans restriction leurs frontières économiques par la loi du 18 juillet 2012 sur les investissements étrangers. Cette loi stipule que la totalité du capital des sociétés commerciales peut dorénavant être détenu par un ressortissant ou une société étrangère.

Pour encourager l’installation d’entreprises exportatrices en Andorre, les autorités entendent négocier des accords de non-double imposition avec leurs principaux partenaires.

Une fiscalité attractive

Alors que l’Andorre se distinguait jusque fin 2010 par un système fiscal marqué par l’absence d’imposition directe sur le revenu des personnes physiques, sur les bénéfices commerciaux et sur le patrimoine, les choses ont évolué. Une fiscalité directe sur les bénéfices des sociétés, les revenus des activités économiques et l’ensemble des revenus des non-résidents a notamment ainsi été mise en œuvre.

En Andorre, le tourisme est le pilier de l’économie

Les principaux atouts touristiques andorrans

  • les riches infrastructures permettant la pratique des sports d’hiver,
  • un climat très agréable en été, idéal pour la promenade ou la randonnée dans un cadre naturel et des paysages grandioses,
  • une grande richesse culturelle et artistique,
  • le développement du thermalisme,
  • la possibilité de s’y approvisionner en produits détaxés.

Le tourisme blanc

L’exploitation de l’or blanc

En Andorre, les stations de ski ont subi une profonde mutation ces dernières années. D’importants budgets investis font que les installations, autrefois plutôt sommaires, rivalisent aujourd’hui avec les stations de ski cotées en France. Grâce à ces récents changements, les sports d’hiver ont développé la notoriété touristique de l’Andorre.

Et bien que les prix appliqués aient naturellement grimpé, skier en Andorre reste financièrement très intéressant.

Les remontes pentes en Andorre

Les stations de ski andorrannes attirent le touriste sportif

La principauté d’Andorre propose aux touristes trois principales stations de sports d’hivers :

  • Grandvalira, à ce jour la plus grande station des Pyrénées, rassemblant plus de 200 km de pistes et de nombreux hôtels.
  • Vallnord, située dans les vallées du nord de l’Andorre, cette station propose près de 100 km de pistes ainsi qu’un large éventail d’activités.
  • Naturlandia, station de sports d’hiver dédiée au ski nordique, elle accueille également un parc à thème.

Au cœur des Pyrénées

Paradis naturel, l’Andorre permet la pratique du tourisme sportif, la randonnée, à pied, à cheval, en VTT. Trois GR traversent le territoire : le GR 11, le GR 7 et un GR Andorre qui fait le tour du pays. Ces tracés sont jalonnés de près d’une trentaine de refuges perchés dans les montagnes à des altitudes allant de 1 800 à 2 480 m. Chacun, petit ou grand peut à sa convenance arpenter la multitude de vallées, longer les rivières et admirer les nombreux lacs des Pyrénées andorranes.

L’attrait culturel et historique de la Principauté

Andorre est riche d’un patrimoine architectural assez remarquable. Il y a dans la principauté, de nombreuses petites églises romanes, appréciées entre autre pour leurs fresques. L’offre touristique culturelle andorrane est très variée. La découverte des chemins de l’Art Roman, l’itinéraire du fer, la fabrique de tabac de Reig de Sant Julia de Loria ou les musées nationaux font d’Andorre, une destination touristique de choix.

Église romane en Andorre

Les thermes en Andorre

Andorre est un pays où l’on prend aussi grand soin de soi dans le très novateur centre thermo ludique de Caldea, concept dont les andorrans furent pionniers. Le succès rencontré par ce lieu innovant a accéléré l’ouverture du centre Innúu très orienté vers les soins et le thermalisme. Ce tourisme bien-être attire en Andorre bon nombre de visiteurs dans ce palais de verre où jeux d’eau se marient à merveille avec jacuzzi, hammam et cascades jaillissantes.

De plus en plus d’établissements hôteliers de prestige concèdent à leurs installations une place importante aux espaces wellness.

Le spa Caldea en Andorre

Le tabac, produit phare de l’agriculture locale

L’activité agricole est assez réduite en Andorre, qui est un pays de montagne.
La culture du tabac, adaptée à la géographie naturelle des sols, représente une part non négligeable dans l’économie locale. En 2005, 297 exploitations produisaient du tabac sur 185 hectares, soit 10% de la superficie agraire du pays. Et la pratique perdure.
La culture du tabac est une activité ancienne qui s’est développée au 17e siècle. Elle représentait une source importante de richesse à cette époque. La fabrique de tabac Reig de Sant Julia de Loria est reconvertie de nos jours en exposition permanente qui retrace l’histoire du tabac en Andorre.

Aujourd’hui Andorre diversifie sa production agricole. La culture de pommes de terre alterne avec celle d’herbes aromatiques. Les vignes de haute montagne se développent sur les versants des Pyrénées andorranes. Les ruches se développent également et vous trouverez dans les boutiques en Andorre des produits du terroir « Made in Andorre ».

Nos meilleures offres

Suivez nous sur Instagram @rendezvousenandorre