En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.

Andorre, sa culture, sa musique et l'art roman

L’Andorre a une culture séculaire, qui s’est façonnée tout au long de plus 800 ans d’histoire !

L’art roman s’impose en terres andorranes

Les 11e et 12e siècles voient l’épanouissement de l’art roman, très présent en Andorre.

La culture religieuse

Considéré comme l’art national andorran, l’art roman caractérise la principauté d’Andorre. Il est notamment perceptible en empruntant les chemins de l’art roman de Sant Miquel à Sant Joan de Caselles, et attire de nombreux amateurs d’art et les aficionados du tourisme culturel en Andorre. Très bien conservées, les églises romanes andorranes forment un ensemble unique au monde. Elles se visitent durant l’été avec un service gratuit de guides culturels.

À l’intérieur de ces églises, des fresques d’une grande expressivité narrative, dont la palette de couleurs varie du rouge au noir en passant par le jaune ou le gris, sont très bien conservées.

L’introduction de l’art roman en Andorre

Si l’art roman n’a gagné la montagne andorrane qu’un siècle après son apparition en Catalogne, il s’y installe ensuite de manière durable pour devenir une marque de fabrique de la culture en Andorre. L’influence de l’architecture lombarde s’est en effet développée dans les vallées à partir du 12e siècle. De nombreuses églises romanes fleurissent sur l’ensemble du territoire andorran. Centres communautaires de vie spirituelle, elles jouent un rôle important dans les cérémonies et les actes qui rassemblent les habitants des diverses paroisses.

L’architecture religieuse au service du pays

Les clochers, dressés le plus souvent sur des contreforts rocheux surplombant les vallées, servent de tour de guet pour avertir des dangers. Les porches et les sanctuaires, dévolus au recueillement vont également servir de lieu de réunion et coïncident avec les premières formes d’organisation politique andorrane. La culture et ses vestiges ont été à la construction du pays.

La littérature et les artistes

Des écrivains qui exportent la culture andorrane

Dès le 18e siècle, Antoni Fiter i Rossell, originaire de la paroisse d’Ordino, écrivit le "Digest manual de las valls neutras d’Andorra", une description du statut féodal, historique et légal d’Andorre (1748).
Né à Andorre-la-Vieille en 1955, Ramon Villero est l’auteur de plusieurs romans à succès.

Un artiste touche à tout

L’artiste le plus célèbre ayant marqué l’histoire de la culture en Andorre est sans conteste Sergi Mas. Bien que né à Barcelone en 1930, ce dernier témoigne d’une culture viscéralement liée à l’Andorre. Cet attachement transparait à travers ses peintures, gravures, lithographies, sculptures et autres écrits. Sa sculpture représentant Les Danseurs de Sardane, est visible à la Placeta Sant Esteve, d’Andorre-la-Vieille.

La culture musicale en Andorre et les danses traditionnelles

L’Orchestre National Classique

Créé en 1992 par le gouvernement espagnol, l’Orchestre National Classique d’Andorre (ONCA) est dirigé par le violoniste Gérard Claret. En 2000 la Jove Orquestra Nacional de Cambra d’Andorra (JONCA) voit le jour, qui donne son premier concert le 24 septembre de la même année à l’Auditorium National.
Mr. Claret a pris sa retraite en décembre 2020 et le clarinettiste et chef d’orchestre Albert Gumí a repris la direction de l’ONCA

Les événements musicaux et culturels andorrans

Tout au long de l’année, de nombreuses activités culturelles sont proposées sur l’ensemble du territoire andorran.
Si vous souhaitez en savoir davantage, consultez le site de l’agenda culturel disponible en français :

Voir le site

Si vous voulez avoir un aperçu de l’étendu de secteur musical andorran, consultez le site MUSIK :

Voir le site

La musique et la danse reines de la fête en Andorre

Tels la veillée de la Saint-Jean en juin, ou le repas populaire de L’Escudella de Sant Antoniors, de nombreuses fêtes animent les villes et les village. Chaque 17 janvier, deux troupes de danseurs traditionnels descendent dans les rues pour exécuter les danses typiques d’Andorre : La marratxa ou le contrapas sont en effet dansés lors des rassemblements populaires et des fêtes.

L’Esbart Dansaire est une école de danses folkloriques et traditionnelles qui œuvre dans le but de préserver ce patrimoine culturel andorran. Créé en 1981, elle participe aux rencontres avec d’autres groupes de danse folklorique et joue le rôle d’ambassadeur des traditions de l’Andorre.

Les médias

Trois journaux imprimés représentent l’ensemble de la presse papier :

Ces trois journaux disposent de leur édition digitale, auxquelles s’ajoutent deux autres médias uniquement en ligne :

Les services de diffusion de la Télévision et de la Radio Nationale sont confiés à Andorra Televisió et à la Radio Nacional d’Andorra. Ces deux médias sont gérés par la Radio et télévision d’Andorre (RTVA).
Radio Valira est pour sa part, une station indépendante.
D’autres médias en provenance des pays limitrophes et étrangers, sont distribués en Andorre.

A gagner en avril 2 entrées pour Caldea valables sur 2022

Participer

Jeux-concours par tirage au sort sans obligation d’achat.
Visuels non-contractuels.

Tentez de gagner 2 entrées pour Caldea valables sur 2022

Profitez du plus grand centre thermo-ludique d’Europe

Jeux-concours par tirage au sort sans obligation d’achat.
Visuels non-contractuels.

Météo & Accès routier