fr
Actualités en Andorre Contact meteo

Vous êtes ici » Accueil » Investir, s’installer en Principauté » La législation andorrane » Andorre favorise l’investissement étranger

Andorre favorise l’investissement étranger

Jusqu’en 2012, les domaines d’activité accessibles à des investisseurs étrangers en Andorre étaient limités. Il est dorénavant plus facile de créer une société dans la Principauté.

Le pays s’ouvre à une nouvelle ère

La Principauté est engagée dans un processus de diversification de son modèle de croissance et d’ouverture à 100% aux capitaux étrangers.

La difficulté de créer une société en Andorre

Initialement seuls certains secteurs d’activité étaient ouverts librement à l’investissement étranger.
Jusqu’en 2012, il fallait obligatoirement s’associer, en tant qu’investisseur étranger avec des partenaires Andorrans pour pouvoir créer une société dans la Principauté. Le capital détenu par l’actionnaire « étranger » était même limité au tiers du capital de la société …

Les raisons de ce revirement

Si le but était clairement de garder le contrôle des investissements sur le territoire andorran, les conséquences se sont faites sentir avec la crise des années 2008.
Très dépendante des économies Européennes, l’économie andorrane était principalement alimentée par le tourisme, le shoping détaxé, une fiscalité très « souple », et ces trois réservoirs de croissance ont montré leurs limites pour l’avenir.

Favoriser l’investissement en Andorre

La promotion de nouveaux secteurs et le maintien de leurs avantages concurrentiels font d’Andorre une destination très attrayante.

Ce qui a évolué

Outre une fiscalité réduite, une sécurité juridique, une stabilité institutionnelle séculaire et une qualité de vie élevée dans une société dynamique, la Principauté d’Andorre progresse toujours dans sa volonté d’ouverture à la création de sociétés.

Le couronnement de la réforme fiscale entreprise et de l’homologation économique de l’Andorre par les autorités compétentes européennes s’est officialisé après quelques étapes :

  • La signature des accords visant à éviter la double imposition avec la France et l’Espagne.
  • L’unification de tous les impôts indirects dans l’Impôt Général Indirect le 21 juin 2012 et qui a été appliqué pour la première fois dans l’exercice 2013.
  • L’introduction d’un impôt réduit sur le revenu des personnes physiques au début de 2014.
  • La mise en application début 2015 de la convention fiscale.

Les avantages de ce nouveau modèle fiscal

L’application de cette convention positionne la Principauté dans le Top 5 des pays Européens où l’investissement est à privilégier et ceci pour les bonnes raisons ci-dessous :

  • Le taux général d’imposition sur les bénéfices de 10% est beaucoup plus bas que celui des autres pays de la région.
  • Les exemptions de 80% de l’impôt pour les sociétés commerciales internationales placent Andorre au premier rang des pays les plus compétitifs.
  • Le taux de l’équivalent de la TVA (l’IGI) de 4,5% permet de maintenir une différence de prix suffisamment intéressante et favorise ainsi le commerce et le tourisme dans la Principauté.

Nos meilleures offres

Suivez nous sur Instagram @rendezvousenandorre