fr
Actualités en Andorre Contact meteo

Vous êtes ici » Accueil » La Principauté d’Andorre » Actualités du pays » Le Top 10 des lieux d’intérêt à visiter en Andorre

Le Top 10 des lieux d’intérêt à visiter en Andorre

Envie de visiter l’Andorre sans rien rater de ce qui fait son intérêt ni son charme ? L’Andorre regorge d’espaces, de monuments et d’événements propres à satisfaire la curiosité de tout un chacun dans de nombreux domaines : culture, nature, architecture, art, etc. À tel point qu’il est parfois difficile de faire un choix devant tant de possibilités et toute cette richesse. Nous vous offrons un petit classement loin d’être exhaustif afin de vous faire découvrir les principaux lieux d’intérêt de la Principauté d’Andorre.

Les dix lieux d’intérêt incontournables à visiter en Andorre

La Basilique Sanctuaire Notre Dame de Meritxell

Ce haut lieu d’intérêt andorran à visiter absolument est dédié au culte de la Vierge de Meritxell, Sainte Patronne de la Principauté d’Andorre.

La Basilique Sanctuaire de Notre Dame de Meritxell se situe précisément dans le hameau de Meritxell, dans la paroisse de Canillo. C’est probablement l’espace cultuel le plus remarquable de la Principauté.
Elle a récemment été reconnue « basilique mineure » par le Pape, ce titre de dignité étant octroyé aux églises dont l’histoire, la culture et la vie liturgique et pastorale sont particulièrement importantes au yeux de l’Eglise. Le jour de la fête nationale, le 8 septembre, un grand rassemblement populaire y est organisé, avec la participation de l’ensemble des autorités andorranes.
Précisons que l’ancien sanctuaire roman datait du 16e siècle. Il a malheureusement presque complètement disparu en 1972 à la suite d’un incendie. Une nouvelle église a été érigée (à quelques mètres de l’ancienne) sur place sous la houlette de l’artiste catalan Ricardo Bofill, toujours dans un style empruntant à l’art roman.

À l’intérieur, vous découvrirez une reproduction de la sculpture romane de la Vierge de Nostra Senyora de Meritxell ainsi que des sculptures des saints patrons représentant les 7 paroisses de l’Andorre. Le cloître ouvert et la salle des miroirs sont autant de hauts lieux andorrans à visiter avec intérêt.


L’édifice accueille également l’exposition permanente « Meritxell Memoria », qui présente une compilation d’objets et d’images relatant l’adoration de la Vierge de Meritxell à travers les âges.
(Visite guidée sur demande à la conciergerie du sanctuaire.)

L’Eglise de Sant Joan de Caselles

L’église Sant Joan de Caselles se dresse à la sortie de Canillo, lorsque vous prenez la direction de la France.
Bâtie aux 11e et 12e siècles, elle respecte le schéma architectural caractéristique des églises romanes de la Principauté.
Sa nef rectangulaire à toit en bois, son abside en demi-cercle, son clocher de style lombard et ses deux porches en font un lieu d’intérêt à visiter lorsque l’on parcourt la paroisse andorrane de Canillo.
L’intérieur de l’église vaut également largement le déplacement. Vous y découvrirez ainsi une reproduction du Christ en stuc datant du 12e siècle. Celui-ci est posé devant une fresque picturale murale représentant la crucifixion.
Derrière la grille de l’autel est conservé un retable du 16e siècle de très grande qualité artistique. Influencé par la Renaissance italienne et allemande, il décrit notamment des scènes de la vie de Saint-Jean, patron de l’église.


À la fin de la visite, vous pourrez vous adonner à une toute autre occupation puisque le musée de la moto y est presque accolé ! Il retrace l’histoire des deux-roues au cours du 20e siècle.

L’Eglise de Sant Miquel d’Engolasters

L’église romane d’Engolasters est idéalement placée sur une vaste plaine offrant un panorama idéal sur la vallée andorrane.
Avec les églises Santa Coloma d’Andorre-la-Vieille et Sant Joan de Caselles de Canillo, elle forme le triangle incontournable des bijoux de l’art roman en Andorre.
On ne connaît pas précisément la date de sa construction mais les spécialistes s’accordent sur la période charnière du 12e siècle.
Son clocher-tour de 17 mètres de hauteur attire d’emblée le regard tandis que sa petite nef rectangulaire en fait un lieu d’intérêt et de visite pour tous les passionnés d’art architectural de l’Andorre. Le dernier niveau du clocher conserve d’ailleurs un témoignage typique de sculpture romane, sous forme de têtes dessinées au centre des arcs des baies géminées.
On y retrouve aussi les autres éléments classiques de l’art roman : une abside en demi-cercle et un toit à deux pentes.
Précisons que son porche majestueux ne date pas des origines. Il a été ajouté ultérieurement. L’église d’Engolasters brille également par son intérieur qui abrite la reproduction des peintures murales romanes du 12e siècle.
Autre signe distinctif de l’église : l’abside est dominée par une peinture du Christ et la représentation de l’archange Saint-Michel. Ce chef-d’œuvre est en fait la reproduction exacte de peintures originales conservées au Musée national d’art de Catalogne.

Après avoir visité ce haut lieu d’intérêt en Andorre, n’hésitez pas à vous aérer avec une promenade en pleine nature vers le superbe lac d’Engolasters ou à travers la vallée du Madriu-Perafita-Claror, classée patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004.

La Maison-musée d’Areny-Plandolit, haut lieu d’intérêt à visiter absolument en Andorre !

La Maison d’Areny-Plandolit constitue probablement le musée et le lieu d’intérêt par excellence à visiter dans la Principauté d’Andorre.
Édifiée au cœur de la ville d’Ordino, il a été aménagé dans une ancienne maison seigneuriale restée quasiment intacte depuis le 17e siècle. La famille aisée et puissante de Guillem d’Areny-Plandolit y habitait.
Figure illustre de l’Histoire du pays, ce dernier était un homme admiré au regard de sa position sociale, construite grâce à sa mainmise sur les activités liées au fer et à la sidérurgie (florissante entre les 16e et 19e siècles.)


Si quelques réaménagements ont été opérés dans le bâtiment, vous y découvrirez du mobilier et des objets d’époque authentiques. La bibliothèque conservée en l’état, la superbe façade extérieure, le balcon et le vaste jardin méritent l’attention.
Visite guidée de ce musée ethnologique en différentes langues (Espagnol, Catalan, Français, Espagnol.)

La Casa de la Vall

La Casa de la Val fait assurément partie d’un autre lieu d’intérêt à visiter lors d’un séjour en Andorre.
La Maison des Vallées est située dans la capitale de la Principauté, dans le vieux quartier d’Andorre-la-Vieille. Elle est bâtie sur un rocher qui domine la rivière Valira et appartenait à la famille d’Antoni Busquets, le vicaire de la ville.
L’écusson qui figure sur la porte d’entrée mentionne l’année 1580. Vous aurez donc l’occasion de visiter un symbole de l’histoire du pays. Symbole car la Casa de la Vall permet de retracer une page entière du système institutionnel andorran. C’est en effet le siège historique du Conseil général d’Andorre (le Parlement du pays, même si, aujourd’hui il n’est plus utilisé que pour les sessions traditionnelles, notamment celles de Sant Thomas.) Les réunions les plus importantes se tiennent à quelques mètres de là, à l’Édifice Parlementaire.
Pendant très longtemps, depuis l’année 1702 jusqu’à récemment, la Casa de Vall a abrité tous les organes de gouvernement, d’administration et de justice de l’Andorre. L’édifice est aujourd’hui ouvert au public et des visites guidées y sont organisées chaque jour en diverses langues, excepté le dimanche après-midi et le lundi.
Le détour par ce monument historique du 16e siècle enchantera non seulement les passionnés d’histoire mais encore les férus d’architecture. À l’intérieur de ce bâtiment rectangulaire à trois travées, conçu sur le modèle des maisons de campagne catalanes, vous y découvrirez des pièces et des objets authentiques : la cuisine, la salle des pas perdus et l’armoire des 7 clés.


La principale façade extérieure est dotée d’éléments de défense, tels une tour et des mâchicoulis. Le jardin vaut également le détour. Son pigeonnier, ses fonds baptismaux, son calvaire et des sculptures commémoratives contemporaines attirent le regard et suscitent la curiosité des nombreux visiteurs.

La Vallée du Madriu-Perafita-Claror

Espace naturel et culturel unique au monde s’étendant sur la paroisse d’Escaldes-Engordany, la vallée du Madriu-Perafita-Claror est classée au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO depuis 2004.
Elle abrite une très grande variété d’espèces animales (isards, chevreuils, mouflons, sangliers, marmottes, etc.) ainsi qu’un écosystème qui ravira les amoureux de la nature.
Plusieurs promenades et randonnées sont possibles dans ce petit coin de paradis. Nous vous recommandons notamment l’itinéraire qui démarre d’Escaldes-Engordany, 30 mètres après le croisement de la route de la Comella et la Plana avec celle d’Engolasters. Suivez les indications présentes sur le panneau dressé à cet effet.
Vous pénétrerez dans ce lieu d’intérêt certain en Andorre pour tous les aficionados de grands espaces (et les autres !) par un petit chemin de pierres qui vous conduira en direction de Fontverd pour une excursion exquise sur fond de montagnes spectaculaires, de glaciers grandioses et d’alpages verdoyants.

D’un point de vue historique, la vallée du Madriu-Perafita-Claror représente un formidable témoignage de l’ingéniosité des populations pyrénéennes à exploiter la richesse des ressources locales (vestiges de fonderie.) Elle reflète aussi les nombreuses mutations apparues au cours des siècles, aux niveaux économique et social (système de gestion communale des terrains et champs en terrasses datant du 13e siècle.)

Au cœur de l’Andorre, un lieu d’intérêt 100% naturel à visiter !

Vous découvrirez enfin une terre de pastoralisme préservée, à la culture montagnarde exacerbée. Ce site incontournable est l’un des derniers de la Principauté à rester à l’état 100% naturel. Si certaines habitations sont disséminées sur son territoire (cabanes d’été pour les bergers), aucune route ne le traverse.

D’ailleurs, le Plan de Gestion de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror entend protéger cette richesse mélangeant biodiversité, faune et flore. Il est entré en vigueur en 2011.

Le Pont de la Margineda

Plus grand pont médiéval conservé en l’état de la Principauté d’Andorre, le Pont de la Margineda, sur la commune d’Andorre-la-Vieille, emprunte le chemin royal de la Seu d’Urgell qui reliait Sant Julia de Loria à la capitale.
Vous remarquerez ce lieu d’intérêt, lorsque l’on visite Andorre, à l’est du rond-point de la Margineda. Sa structure arquée longue de 33 mètres et de près de 10 mètres de portée enjambe la rivière Valira.
Construit en pierres liées par un mortier de chaux, il date de la fin des années 1 400 et a été déclaré d’intérêt culturel (BIC) par les autorités andorranes en 2003.
Tout à côté se trouve une sculpture moderne, œuvre de l’artiste originaire de Valence, Vicenç Alfaro. Celle-ci commémore le Premier Congrès de Langue et de Littérature Catalanes. Son ensemble à deux arcs représente également le passé et le présent de l’Andorre.

Notez que ce célèbre pont appartient à La Margineda, un petit village réparti entre les paroisses de Sant Julia de Loria et Andorre-la-Vieille. Il est le lieu d’une grande fête annuelle qui se tient à l’ordinaire le troisième week-end de juillet. Elle est connue sous le nom de Barraques de La Margineda ou encore Festa major de la Margineda.

Musée de la Moto

Basé à Canillo, le Musée de la Moto est également appelé M2R ou Musée des deux roues.
Il rend hommage à un moyen de transport qui fascine les passionnés depuis des dizaines d’années et héberge des machines rares et insolites, des débuts de la moto à nos jours.
Déambulez à travers un parcours historique de la moto depuis ses origines (vers les années 1885, la célèbre Gottlieb Daimler) jusqu’à la production des moteurs et châssis les plus modernes !
La visite de ce lieu d’intérêt en Andorre ravira les passionnés de mécanique mais pas seulement. Il répertorie par exemple les évolutions et progrès technologiques ainsi que les tendances du design propres à chaque époque.
Le Musée de la moto réunit un cocktail explosif de machines plus intéressantes les unes que les autres, représentatives de l’évolution du deux roues à travers le 20e siècle et de son utilisation : professionnelle, sportive, en tant que véhicule de loisir, voire même de guerre, etc.

Vous découvrirez ainsi plus d’un siècle de l’histoire de la motocyclette tout en parvenant peut-être à sentir et respirer l’odeur de l’asphalte ou de l’essence.
Visite guidée de 45 minutes ou libre, à la convenance du public.

Le Musée national de l’Automobile

Le Musée national de l’automobile est localisé au cœur d’Encamp.
Il détaille avec une extrême précision les évolutions de la voiture au cours de son histoire, jusqu’aux années 1970/80 environ.
Le plus ancien modèle du Musée national de l’Automobile est la machine à vapeur Pinette, qui date de 1885. Les 80 voitures qui y sont présentées sont considérées comme formant l’une des plus grandes collections du genre à travers l’Europe, voire le monde. Vous pourrez contempler une soixantaine de motos et une centaine de bicyclettes. Ce fonds très riche est agrémenté de divers objets liés à l’univers de l’automobile : modèles miniatures, posters, publicités historiques, accessoires, etc.
La visite de ce lieu andorran d’intérêt vous amènera également à comprendre la façon dont l’automobile a joué un rôle important dans l’évolution de l’Homme, répondant à de nombreux défis à des périodes précises de l’Histoire, notamment au 20e siècle : transport de personnes, transport de marchandises, début des courses sportives (rallyes, Formule 1, etc.)

La visite peut être guidée (durée de 40 minutes, en Catalan, Espagnol et Français) ou libre, selon votre souhait. La saison estivale est recommandée puisque les portes sont ouvertes tous les jours de 10 h à 19 h, du 15 juillet au 15 septembre.

Le Musée Comic de La Massana

Attention, endroit culte et visite d’un lieu de haut intérêt lors d’un séjour en Andorre ! Le musée de la bande dessinée et des comics de La Massana attire chaque année une foule considérable d’amateurs de BD venus du monde entier. Ce musée original est situé sur la place De Les Fontetes, au cœur de la ville.
Il accueille tout au long de l’année de multiples expositions d’auteurs d’envergure internationale. Parmi eux, Antonio Bernal, Alfonso Font, Philippe Xavier ou Ana Miralles ont déjà eu l’opportunité de faire découvrir au public la richesse de leurs œuvres.
Car Comic est avant tout un rendez-vous incontournable du printemps, qui se présente sous la forme d’un salon monographique annuel. Depuis 1997 y sont organisées des expositions thématiques consacrées et autres tables rondes en présence des artistes. Des projections de films et des ateliers de création de bande dessinée (couverture, crayon, encré, couleur, disposition des vignettes, etc.) y sont également régulièrement organisés. Un espace est aussi réservé à la vente de publications diverses et variées.
En 2016, « La Massana Comic » a fêté ses 20 ans d’existence en présence de 9 auteurs prestigieux (dont Victoria Francés, Enrique Corominas, Oriol Hernández, Ana Oncina ou Daniel Torres) et autour d’expositions thématiques, conférences et rencontres fructueuses.


De nombreux passionnés de tous horizons viennent chaque année à La Massana en Andorre afin de parfaire leur érudition dans le domaine de la BD, découvrir de nouveaux univers, faire des rencontres et partager leurs connaissances.
Visite guidée (sur réservation) ou libre.

Nos meilleures offres

Suivez nous sur Instagram @rendezvousenandorre